Temps de lecture estimé : 2 min 45

UN BLOG !?! Oui, un blog.

Lundi 28 août 2018, après quelques semaines de vacances, on se retrouve dans un café à Nantes. 

On revient avec des idées plein la tête, des nouveaux projets qui se profilent ET un tas de problèmes à régler…  Parce que ce mois de juillet, on s’en souviendra longtemps chez Les Am’arts !

 

En début d’été, par un beau matin ensoleillé, on apprenait sur le fil des actus que la Maison des Haubans à Malakoff (où nous avions nos bureaux depuis 2 ans et demi), avait été incendiée pendant la nuit. 

 

La surprise, le choc, la tristesse. 

 

On ne reviendra pas plus en détails sur les circonstances de l’évènement… Mais en quelques heures on a tous perdu beaucoup. D'abord les habitants, qui n’ont plus de lieux pour se retrouver, et puis toutes les structures qui se retrouvent sans rien. Et d'abord l’espace Lecture, qui a vu tout son fonds de livres partir littéralement en fumée ! L’Accoord, qui n’a plus d’espace pour ses activités pour les jeunes et les familles ; et puis toutes les associations (Créa’s, l’APIB, A toutes vapeurs, Lapins à Plumes et pleins d’autres) qui du jour au lendemain se sont retrouvées sans bureau.

Et sinon, c’est possible que ça s’arrête les problèmes ?

Ce jour-là, ne plus avoir de bureau pour travailler nous a semblé être un détail face à cet incendie. Mais les jours passant, on s’est vite rendu compte qu’il faudrait rapidement trouver une solution durable (les rendez-vous chez Starbucks c’est sympa, mais d’un coup c’est moins pro et moins propice au travail !). Et ce qu’il nous fallait surtout, c’était prendre du recul. Parce que le sort semblait sacrément s’acharner sur nous ! Une semaine plus tard, par un mauvais concours de circonstances, c’étaient nos ordinateurs qui se faisaient voler ! Un signe pour un nouveau départ ? C’est ce qu’on se dit !

We can do it !

En huit années d’existence, des hauts et des bas chez Les Am’arts, on en a déjà connus. Mais là, quand même, il va falloir se retrousser les manches et s’accrocher : trouver de nouveaux locaux, trouver de nouveaux ordinateurs, continuer à trouver de nouveaux projets, assurer ceux en cours...

 

On s’est dit qu’on y arriverait mieux avec du soutien et en partageant tout ça. Et puis (presque) tout recommencer c’est aussi l’occasion de diversifier nos projets, comme avec … un blog ! 

 

Au fond, quand on y pense, cette envie de partager les coulisses de notre association et de vous raconter qui se cache derrière les projets (salariés, artistes, partenaires, bénévoles, public) à toujours été présente. Et puis écrire, avec la Bonne Rumeur, on s’est rendu compte que ça nous plaisait vraiment. Et si c’était le moment de se lancer ?

Et le blog fût …

Alors voilà. Ici on parlera en toute franchise de la vie de notre association : de l’organisation du travail et du développement (car oui, une association c’est aussi souvent des salariés et pas uniquement des bénévoles, on y reviendra sûrement aussi !) ; des difficultés à faire face à la baisse de financements publics ; on pourra enfin prendre le temps de vous présenter l’équipe salariée qui pense, porte et façonne les projets ; on vous présentera les artistes avec qui on travaille ; on reviendra sur les échecs et les succès des projets qui nous on marqués… et on vous racontera notre reconstruction !

 

Ce qu’on aimerait, c’est que les partenaires, les publics, les artistes ou les amis des Am’arts etc. puissent mieux comprendre ce qu’on fait en nous lisant. Et peut-être même que des personnes plus éloignées puissent trouver des réponses sur la médiation artistique, la vie d’une association.

 

Alors ça vous dit de nous suivre dans la folle aventure de reconstruction des Am’arts ? C’est parti !

 

On attend vos réactions, vos questions, vos suggestions. On veut avant tout échanger avec vous. L’ADN des Am’arts, c’est le participatif !

 

A très vite !