Temps de lecture estimé : 2 min 20

La médiation, au coeur des projets des Am'arts etc., PARTIE 2

Dans la première partie de notre article consacré à la médiation chez Les Am’arts etc., nous vous avons beaucoup parlé des moyens « directs » pour aller à la rencontre des publics. S’il est vrai que nous les aimons beaucoup, il existe naturellement d’autres pistes que nous explorons dans le cadre de la médiation…

Comment faire (vraiment) partie d'un quartier...

Dans le cadre de la conduite de projets, notamment sur les territoires nantais, nous sommes rarement les seuls sur place (même jamais !). Chez Les Am’arts etc., on pense qu’il est essentiel de faire la rencontre, le lien, de partager et apprendre avec les acteurs associatifs et les professionnels déjà présents sur place.

C’est pourquoi Aline intervient très régulièrement chez les partenaires institutionnels, que ce soit pour y rencontrer des usagers, les informer de nos actions ou pour leur présenter une activité en particulier. Mais attention, nous ne sommes pas là pour y « vendre » nos projets ! En effet, nous souhaitons avant tout faire partie du maillage associatif du territoire, être force de proposition pour y développer des actions culturelles mutualisées qui ont du sens… L’union fait la force, et ça on le défend avec vigueur ! Organisation d’ateliers pour une structure, participation à leurs événements, mise en réseau, relai de diffusion, co-construction de projets… L’implication peut prendre des formes multiples, et avoir un lien direct ou non avec la programmation des Am’arts etc.

Le travail de l'ombre...

Qui dit médiation dit forcément outils de médiation à construire. Avec une bonne dose d’imagination, Aline conçoit l’identité visuelle des dispositifs de médiation qu’elle utilise, des flyers et les affiches pour des actions ponctuelles et des supports explicatifs supplémentaires au besoin (présentation de la Bonne Rumeur, détail des Rendez-vous du Camt’art…). Cela peut sembler anodin comme ça, mais cela représente un vrai plus en terme de visibilité… et un paquet d’heures sur GIMP !

 

Au rayon des tâches secondaires mais qui ont leur importance, il y a aussi la logistique des ateliers. Avant, pendant et après l’événement, Aline est présente afin d’accompagner les artistes et les publics.

 

C’est elle qui gère le choix des dates d’atelier (en concertation avec l’équipe des Am’arts etc, les intervenants et le public), assure le suivi du projet avec l’artiste (besoins spécifiques, organisation le jour J, spécificité du public), réserve les salles…

 

En atelier, elle accueille et guide les participants et en profite même pour faire quelques photos qui habilleront les réseaux sociaux. Enfin, il n’est pas rare qu’à l’issue d'un atelier, Aline récolte la parole des participants sur leur ressenti, à l’aide ou non de dispositifs (pourquoi l’atelier a fonctionné ou pas, les pistes pour la prochaine fois…). Ces données feront l’objet d’un retour à la fois à l’association mais aussi aux artistes. Quand on vous dit que le public est au cœur de nos projets !

 

On aurait aussi pu parler du travail de prospection et de démarchage, de la participation au processus de création des projets, des réflexions plus théoriques sur la pratique de la médiation à l’échelle ultra locale mais il va bien falloir conclure un jour.

 

En fait, bien plus qu’un intitulé de mission, la médiation chez Les Am’arts etc. est une discipline transversale, aux domaines de compétences variés. Indispensable, elle est le lien entre l’association, les structures du territoire et les publics.